Presse – Stéphanie Petit, Un amour sans mémoire
juillet 18, 2017
0

Le magazine Femme Majuscule a consacré une belle critique du témoignage bouleversant de Stéphanie Petit, Un amour sans mémoireparmi le choix des lectrices.

Pour lire ce coup de cœur

  • À propos de l’ouvrage

« Je t’ai alors laissé me demander vingt, trente fois où se trouvait papa. Je t’ai répondu vingt ou trente fois d’un ton calme et bienveillant. À chaque fois, tu m’as répondu tranquillement : “Ah bon, très bien, et on le retrouve à quelle heure ?”. J’étais sidérée. Tu oubliais réellement les réponses au fur et à mesure, au point de ne pas te rendre compte que nous répétions sans arrêt le même dialogue. J’espérais que tu me demandes de cesser cette mascarade. Cela ne venait pas. Nous étions juste dans notre nouvelle vie. » Âgée de quarante-sept ans, Stéphanie Petit est médecin anatomopathologiste. La maladie d’Alzheimer de sa mère l’a propulsée de l’autre côté du miroir, celui du malade et de sa famille. Désemparée, puis embarquée dans une aventure humaine remplie d’amour, elle a ressenti le besoin de raconter à quel point cette maladie impacte non seulement la personne atteinte, mais aussi son entourage proche. Après dix ans de recul, au-delà de l’histoire personnelle, elle espère que ce témoignage pourra venir en aide à d’autres familles encore démunies.

Connexion

Fermer