Permis de tuer

Romans de société - 140 pages - 140x200

ISBN : 9782342157895


Après l'indépendance des Comores, un soleil jaspé renforce les gencives du peuple et embellit son sourire. Aussitôt après, la médecine se développe et l'archipel regorge de médecins. Commence alors l'ère d'une tragédie précédant celle que l'on nommera plus tard : « tragédie de kwassa-kwassa ». Humanité et déontologie restent des histoires que l'on se raconte hélas dans les palabres ! Argent, sexe et pouvoir aveuglent médecins et politiques, mais aussi la justice, entraînant les citoyens dans le flot turbide du monde des morts. Dans les hôpitaux comme dans l'administration, se voient des mouvements d'une incoercible fureur. Surnommé « le docteur de la mort », le docteur Sihadj assure dans sa puissance et dans sa séduction la mort de milliers de patients sous prétexte qu'il s'agit d'un peuple soumis à la volonté divine. Pourrait-on un jour penser à une autopsie pour découvrir la cause de la dissémination de ce peuple ? Mais ce ne serait que contumélie, car tout ce qui arrive aux citoyens est ce qu'Allah veut ! Il leur faut tout simplement dire : Al Hamdulillahi rabbi-l-`alamin, de crainte de défier sa puissance ! Ici, l'on pleure sur les morts dans sa gloriette et l'on refuse d'explorer les galeries profondes et absconses de leur trépas. On attend avec impatience le jour où l'archipel coupera la girandole et déterrera ce qui est mussé depuis des lustres : la résurrection.
Version papier : 13,50 €
Version numérique au format PDF : 6,99 €

L'AUTEUR



Houssam Hassani est né à Koimbani Oichili aux Comores en 1984. Après une licence de lettres modernes en 2008, il a enseigné le français avant de s'envoler pour la Tunisie où il a obtenu un master 2 en information et communication à l'Institut supérieur des sciences humaines de Jendouba en 2017. Il y était secrétaire général de l'association des étudiants étrangers et de celle des étudiants et stagiaires comoriens. Ancien arbitre international, Houssam Hassani a également été président de l'Union des coopératives des écoles privées des Comores, membre fondateur du Mouvement des étudiants de la commune de Koimbani Oichili, membre de Troubadour en Tunisie et du Cercle Pohori aux Comores. Permis de tuer est son septième roman.

Meilleures ventes

Connexion

Fermer